Témoignage de Silya – école secondaire de Neufchâtel

Témoignage de Silya – école secondaire de Neufchâtel

Ma première journée au secondaire

La transition entre le primaire et le secondaire est une étape très stressante pour les enfants. Mon entrée à l’école secondaire de Neufchâtel a été sans soucis. Voici comment cela s’est déroulé.

Une semaine avant mon entrée au secondaire, j’étais très anxieuse à l’idée d’être parmi 1 500 élèves. De plus, j’avais peur de ne pas être à l’heure à mes cours, dû à l’immensité du bâtiment. J’avais également quelques inquiétudes par rapport à mes amis. Je pensais que j’allais mal m’intégrer. La journée avant la rentrée des classes, je me sentais à la fois anxieuse et fébrile à l’idée de découvrir la jungle du secondaire, comme on la décrit.

Dès mon arrivée à Neufchâtel, je me suis rendue compte que j’avais tort sur toute la ligne. Malgré l’imposant bâtiment, je me suis sentie rassurée, car j’étais entourée du personnel de l’école qui était disponible pour toutes mes interrogations. Par la suite, les enseignants, les surveillants éducateurs et les élèves de 5 e secondaire nous ont guidés vers l’auditorium pour nous présenter les professeurs, les règlements et le fonctionnement de l’école. Après cette activité, des élèves plus âgés inscrits au même programme que moi, soit le PPCS, ont animé une activité au sujet des liens d’interaction. Cette dernière a été très intéressante. Ensuite, un spectacle et un diner ont été offerts. C’était très divertissant. Pour finir cette magnifique journée, j’ai pu visiter l’école en compagnie de mon groupe et des profs.

Finalement, le secondaire n’est pas comme je le pensais. Un groupe d’adultes disponibles et attentionnés, une école bien divisée et un peu d’organisation sont la clé d’un secondaire réussi à l’école secondaire de Neufchâtel.

C'est à ton tour de t'exprimer !

    • Bonjour,

      Il s’agit d’une décision importante et tu dois avant tout t’écouter et considérer les avantages et les inconvénients de chacune des situations. Il est important d’aller à une école qui répond bien à nos attentes. Commence par te demander ce que tu recherches dans une école et ce qui est important pour toi. Est-ce que ce sont les programmes de formation, les activités parascolaires, la vie étudiante, le fait que tes amies soient à la même école? Lorsque tu auras une idée plus précise de ton école idéale, tu pourras vérifier laquelle y correspond le plus. Peu importe le choix que tu fais, cela ne t’empêchera pas de rester proche de tes amies. Si vous allez à des écoles différentes, vous devrez alors entretenir votre relation, ne pas oublier de prendre des nouvelles les unes des autres et être motivées à rester en contact.

      As-tu eu l’occasion d’aller aux portes ouvertes des deux écoles pour rencontrer le personnel et en apprendre plus sur la diversité des activités de chacune d’elle? Si ton entrée au secondaire n’est pas l’an prochain, je t’encourage fortement à aller aux prochaines portes ouvertes des deux écoles ainsi qu’au Salon Mon école, mon avenir, qui a lieu le 1er octobre prochain. Cela pourrait t’éclairer et t’aider à faire un choix.

      Finalement, peu importe ton choix, tire profit des forces de ton école. N’hésite pas à t’impliquer et à participer aux activités organisées par celle-ci. Le secondaire est une période palpitante qui passe très vite, il faut donc en profiter au maximum!

      Bonne journée!

  1. moi je vais a l école roger comptois et je me demandais , Nos parent nous dit tout le temps sois habituer de faire tes devoir le soir parce que aux secondaire il va en avoir plus est ce vrai

    merci d avance

    • Allô Érika,

      Oui, c’est vrai. Il y a plus de devoirs et de leçons au secondaire, mais les enseignants donnent aux élèves une quantité de travail qu’ils sont en mesure de faire. Au secondaire, il faut faire ses devoirs régulièrement pour plusieurs raisons :
      – ça aide à mieux suivre lors du cours suivant lorsque l’enseignant fait allusion à la matière du devoir;
      – ça te permet de voir ce que tu as compris pour ensuite poser des questions;
      – ne pas te sentir stressé;
      – si tu les fais petit à petit, ce sera moins décourageant à entreprendre que si tu les accumules trop longtemps (Moi, je préfère m’attaquer à une petite bute, plutôt qu’à une grosse montagne!)

3 × trois =