Témoignage de Emma – École Joseph-François-Perrault

Témoignage de Emma – École Joseph-François-Perrault

Ma première journée au secondaire

J’y ai pensé toute ma vie. Depuis mon enfance, je pensais à cette journée. Je m’imaginais entrer par les grandes portes de mon école, de devenir enfin une vraie adolescente. De ne plus être considérée comme une enfant! Ma première journée au secondaire signifiait tout ça pour moi.

Vite! Il me faut de nouvelles fournitures, un nouveau sac, de nouveaux vêtements! Au fur et à mesure que le grand jour approchait, je me sentais de plus en plus excitée. Enfin, celui-ci arriva. J’étais prête – après beaucoup de magasinage – et je me rendis à ma nouvelle école. Loin d’être aussi grande et effrayante que je l’avais imaginée, cette dernière m’a tout de suite plu. Bien sûr, j’y retrouvais presque toutes mes amies du primaire, ce qui rendait la tâche moins difficile, mais je dus quand même m’habituer au fait d’être parmi les plus petits de l’école, contrairement au primaire, là où nous étions les plus vieux.

Nouveaux amis, nouveaux professeurs, nouvel environnement, nouvelle classe, nouvel horaire! Tout y était pour me déstabiliser. J’avais peur de me perdre, d’être ridiculisée ou maltraitée par les plus vieux que moi. J’avais peur d’être malheureuse en classe, car le secondaire était trop dur. Rien ne fut ainsi. L’école est toute petite, les plus vieux très gentils et les matières très faciles à comprendre grâce à nos fabuleux enseignants.

En bref, c’était un grand pas à faire. Un pas que j’ai exécuté à merveille, selon moi. Avec tous ces changements, ces habitudes à prendre, à perdre, ces adaptations que j’ai dû avoir, j’ai dû faire preuve de beaucoup de courage et d’autonomie! Je m’en suis très bien sortie!

 

C'est à ton tour de t'exprimer !

    • Allô Alice, au secondaire, tu vas avoir besoin de certaines fournitures scolaires que tu n’avais pas au primaire. Pour le sac à dos et les vêtements, ce sera à toi de décider selon tes besoins.

un × 2 =