Comment développer son estime de soi?

Comment développer son estime de soi?

L’estime de soi est reliée à la perception qu’on a de nous-mêmes. À l’adolescence, c’est tout à fait normal de se poser des questions, de se comparer aux autres et de ne pas être pleinement satisfait de soi. C’est le cas de bien des jeunes, car durant cette période, on cherche encore à se définir en tant que personne et on ne connait pas encore pleinement nos forces.

Si tu te reconnais dans cette description, prend connaissance des trucs qui suivent afin d’améliorer ton estime personnelle. Ainsi, tu apprécieras davantage la personne que tu es, tu seras fier de tes réussites et tu auras plus de facilité à t’affirmer.

1. Fixe-toi des objectifs réalisables
Lorsque tu entreprends des projets ou que tu dois accomplir une tâche, cible des objectifs réalistes. Ta progression t’apparaîtra alors plus concrète et cela améliorera ta confiance.

2. Identifie tes forces et accepte tes erreurs
Vois plutôt ces dernières comme une occasion de t’améliorer. De plus, il ne faut jamais oublier que l’erreur fait partie de la nature humaine et qu’elle nous aide à évoluer.

3. Essais de nouvelles choses
Il ne faut pas hésiter à sortir de ta zone de confort, tu pourrais être surpris de ce que tu es capable d’accomplir. En te découvrant de nouvelles forces, tu auras davantage confiance en toi.

4. Développe tes forces en entreprenant des projets qui les mettront en valeur
En t’améliorant, ton sentiment d’accomplissement et ta fierté auront un impact positif sur ton estime personnelle.

5. Ne te compare pas, mais apprend plutôt des autres
Ça ne sert à rien de se comparer constamment aux autres, chacun a ses forces et ses faiblesses. C’est ce qui te rend unique, sois fier de la personne que tu es!

6. Affronte tes peurs
C’est le conseil qui est le plus difficile à suivre, mais qui est le plus efficace. Pour prendre confiance en soi, il faut foncer et essayer de faire ce qu’on craint d’échouer. Lorsque tu auras surmonté ta peur une fois, tu seras beaucoup moins craintif par la suite.

7. Cesse de t’autocritiquer et sois tolérant envers toi-même
Il est essentiel de faire taire les pensées négatives comme « je ne serai jamais capable » ou « je vais avoir l’air ridicule », car elles te freinent et te découragent avant même d’avoir essayé.

8. Aide les autres en mettant tes compétences à profit
Tu seras fier de ce que tu as accompli en plus d’avoir le sentiment agréable d’avoir été utile. En plus, les gens auront envie de t’aider lorsque tu en auras besoin.

exprime_bouton-2

Je respecte la nétiquette dans mes échanges sur Internet, en savoir plus >>>

C'est à ton tour de t'exprimer !

  1. youpi ! Premier commentaire. Premier pessimiste à gâcher cette page 😀
    Bon vu que j’imagine que c’est votre travail je vais vous parlez de un peu qu’est-ce qui me prend et pourquoi je suis aussi insecure meme si sincèrement j’en ai aucune espèces d’idées. Bon first, je suis en secondaire 2 et j’ai 13 ans et je n’ai aucune confiance… coucou c’est moi. y a pas si longtemps, je pensais que j’étais en contrôle de ma vie mais on dirait qu’en seulement 1 an j’ai tout perdu : qui je suis, ma confiance, mon sens de l’humour, ma joie, ce que j’aime, Mon extravertisme, et c’est bien pire… je me sens totalement et absolument seule à chaque moment mais pourtant je n’ai pas changé mon quotidien, rien ne m’est arriver. Je pleure presque tout les jours et malgré que j’essaie de me dire que je n’est pas de raison, sa me revient toujours. Tout le monde me dit que c’est l’adolescence et après je n’en reparle plus… mais sincèrement je pense que c’est quelque chose d’autre… j’ai d’énormes blocages et j’ai peur d’absolument tout. je deviens se genre de personne vraiment négative qui gâche ta journée tellement elle sont pessimistes et insécure envers elle même. Il a un genre de mur qui me possède, je ne sais pas si ce serais que je me compare à tout ces gens que je connais sur les réseaux sociaux, aux fait que je sens que je n’ai aucuns amis meme si je salue tout le monde de mon année dans le corridor et que je donne des câlins et une épaule a pleurer mais en vraie, je me sens totalement et entièrement seule. Je ne fais rien de mes week-ends ni de toutes nos vacances ici au Québec. Je sais pas ce qui me prend de penser ca tbh. Je n’ai pas de problème de comportement ni d’anxiété. Je pense que Je suis devenue une personne éternellement insatisfaite. par exemple, je traine avec des filles à l’école mais je ne l’ai aime pas. Elle sont intellos et vraiment déconnectés de la réalité, elle me dévisage et me juge au moindre commentaire :/ je ne suis pas et je n’ai jamais ete bien dans ce groupe Mais je suis trop ennuyante et nerveuse pour me faire de nouvelles Amies. J’essaie tres fort pourtant : je fais de la danse 6h par semaine à mon école et je fais 5h de bénévolat à ma gymnastique comme aide-Entraineure avec d’autres fille. Je me présente et puis après je suis beaucoup trop nerveuse et insecure pour leur reparler… j’ai toujours peur du malaise que je crée tout le temps… Bon, je sais ce que vous vous dites : tu devrais renforcer ta confiance mais j’y arrive pas ! J’ai comme tout essayer : parler a des gens, mediter, se parler a soi meme, se complimenter dans le miroir, se dire que je suis belle, forte mais pour de vrai je me sens juste encore plus désespéré… bon, j’aurais pu continuer mais je sais que je vous ennuie hihi. Et j’ai lu presque tout les commentaires sur « comment se faire des amis » mais je ne me reconnais aucunement. Vous ne comprenez probablement pas, inquiétez-vous pas je suis habitué 🙂

    • Bonjour Charlotte,
      Tout d’abord, tu as bien fait de nous écrire, car je suis certaine que d’autres jeunes se reconnaîtront dans ton message et seront soulagés de voir qu’ils ne sont pas seuls.
      Tu vis une période difficile, mais ne te décourage pas, car avec de l’aide et en étant bien accompagnée, tu finiras sûrement par retrouver ta confiance, ton sens de l’humour et ton côté extraverti. En plus, tu me sembles être très sympathique, avec une belle personnalité, en plus de participer à différentes activités parascolaires. Il n’y a donc aucune raison pour que tu ne trouves pas d’amis avec qui tu t’entends bien et avec qui tu pourras développer des liens solides et durables.
      Bien sûr, l’adolescence est une période où nous vivons toutes sortes d’émotions et de changements qui peuvent avoir une influence sur notre humeur, voire notre personnalité. Pour te rassurer, c’est vrai que certains symptômes peuvent être passagers. Toutefois, puisqu’en seulement un an, tu dis que tu as beaucoup changé, que tu pleures presque chaque jour, que tu te sens stressée, pessimiste et déprimée, je te conseille fortement de demander l’aide de la psychologue de ton école pour t’accompagner dans cette période difficile. Je suis convaincue que cela te ferait un grand bien et que tu te sentirais soulagée de pouvoir te confier en plus de recevoir des conseils d’une personne bien outillée pour t’aider. En complément à cela, tu peux aussi appeler Jeunesse j’écoute au 1-800-668-6868 ou encore clavarder avec des intervenants au https://jeunessejecoute.ca/ pour échanger sur ce que tu vis.
      Finalement, même si tu as de la difficulté à te reconnaître et à te faire confiance ces temps-ci, c’est important d’être fière de la personne que tu es et de reconnaître ce qui fait de toi une bonne personne. Tout le monde a des forces et des faiblesses, c’est ce qui nous rend uniques. En te concentrant sur ce qui te rend fière, ça pourrait être un premier pas pour retrouver une partie de ta confiance.

      J’espère que ces conseils t’aideront et que la situation se réglera bien vite! N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu as d’autres questions ou simplement pour nous donner des nouvelles 🙂

un × un =