Comment puis-je prévenir et lutter contre l’intimidation?

 

On s’assure de parler des mêmes choses…

 

Définitions:

Violence : toute manifestation de force, de forme verbale, écrite, physique, psychologique ou sexuelle, exercée intentionnellement contre une personne, ayant pour effet d’engendrer des sentiments de détresse, de la léser, de la blesser ou de l’opprimer en s’attaquant à son intégrité ou à son bien-être psychologique ou physique, à ses droits ou à ses biens.

Intimidation : tout comportement, parole, acte ou geste délibéré ou non à caractère répétitif, exprimé directement ou indirectement, y compris dans le cyberespace, dans un contexte caractérisé par l’inégalité des rapports de force entre les personnes concernées, ayant pour effet d’engendrer des sentiments de détresse et de léser, blesser, opprimer ou ostraciser.

Conflit : opposition entre deux ou plusieurs élèves qui ne partagent pas le même point de vue. Le conflit peut entraîner des gestes de violence. Lors d’un conflit, les personnes discutent vivement et argumentent pour amener l’autre à partager leur point de vue. Les deux personnes sont sur un pied d’égalité. Il n’en résulte aucune victime même si les deux peuvent se sentir perdants. Les personnes se sentent libres de donner leur version.

 

intimidation-secondaire

 

Pourquoi intimider?

 

On se demande souvent pourquoi un jeune en vient à en intimider un autre. Plusieurs motifs peuvent expliquer ce comportement:

  • Avoir besoin de s’affirmer et de se sentir meilleur.
  • Avoir besoin d’attention en voulant être « cool » et populaire.
  • Il arrive aussi que la personne n’ait pas de véritables amis et qu’elle intimide pour se faire remarquer.

Pour celui qui intimide, il peut être difficile de se mettre à la place de la victime. Ce qu’il fait peut lui paraître correct. Ces raisons nous indiquent que la personne qui intimide a elle aussi besoin d’aide.

Par contre, cela  ne justifie et n’excuse pas ses gestes intimidants.

 

Je suis témoin d’intimidation, quoi faire?

 

Premièrement, tu dois savoir qu’il y a des témoins dans presque  toutes les situations d’intimidation (85 %). Malgré eux, ces témoins donnent beaucoup de pouvoir à l’intimidateur. Savais-tu qu’en restant spectateur d’une situation d’intimidation (ex : regarder la situation sans intervenir), tu encourages l’intimidateur?

Pour faire cesser la situation, il est important de dénoncer rapidement. Il est possible que tu sois hésitant et que tu aies peur que l’intimidateur se retourne contre toi. Sache que ta dénonciation restera confidentielle si tu le désires. Tu peux la faire de différentes façons:

  • auprès d’un adulte;
  • en écrivant un message dans la boîte de dénonciation de ton école;
  • sur le site Internet de l’école, etc.

 

Je vie de l’intimidation, quoi faire?

 

Fais-toi confiance! Si cette situation te rend inconfortable, c’est un signe que tu dois en parler à un adulte en qui tu as confiance.

Si l’adulte n’est pas disponible, parles-en à un autre adulte ou insiste pour être entendu. Si tu n’es pas à l’aise de le faire seul, tu peux dénoncer avec d’autres élèves. Il y a d’autres façons de dénoncer prévues dans ton école: boîte de dénonciation, site Internet de l’école, etc.

Informe-toi auprès du personnel de l’école.  L’important, c’est que cette situation cesse rapidement et que tu te sentes bien dans ton école !

 

J’ai besoin d’aide, je veux cesser d’intimider.

 

En reconnaissant que tu fais de l’intimidation, tu viens déjà de franchir un grand pas.

Maintenant, il est important de recoller les morceaux. Tu peux essayer de réparer tes erreurs en t’excusant et en changeant tes façons de faire. Ne reste pas seul, parles-en à un adulte en qui tu as confiance, il pourra t’aider à comprendre ce qui t’a amené à agir ainsi et à trouver des solutions pour mieux interagir avec les autres.

 

Je ne veux pas être un « stoole »

 

Dénoncer une situation inacceptable et « stooler », c’est complètement différent. « Stooler », c’est lorsque tu racontes une situation dans le but de nuire à quelqu’un.

Par exemple, lorsqu’un élève rapporte à l’enseignante qu’un autre élève de la classe mâche de la gomme.

Dénoncer, c’est une façon de demander de l’aide; c’est raconter une situation dans le but d’aider une personne qui en souffre.

Par exemple, lorsqu’une personne dit à l’éducatrice de l’école que son amie ne vient plus à l’activité sportive, car lorsqu’elle vient, les autres élèves sont méchants avec elle.

Si tu n’es pas certain, demande-toi : est-ce que la personne souffre? Est-ce que le dire à quelqu’un pourra l’aider à changer la situation?

 

Est-ce un conflit ou de l’intimidation?

 

  Conflit Intimidation
Une intention de faire du tort ou non Opposition entre deux personnes qui ne partagent pas le même point de vue. Rapport entre deux personnes où l’un agresse l’autre volontairement ou non.
Une personne ou un groupe qui dominent Discussion et argumentation pour amener l’autre à partager leur point de vue. Personnes sur un même pied d’égalité. Désir de gagner, de s’imposer à l’autre par la force. Avantage sur celui qui est intimidé (par exemple, plus grand, plus vieux, plus populaire, plus nombreux).
Une présence de détresse et d’impuissance chez l’élève qui subit l’intimidation Aucune victime même si les deux peuvent se sentir perdants.Liberté de donner leur version. La personne qui est victime est dans l’impuissance, se terre dans le silence, peut assumer les torts. La personne qui intimide se donne le droit de recourir à la violence et se justifie.
Une répétition des actes Poursuite du conflit si non résolu. Caractère répétitif.

 

 

Ressources utiles:

Jeunesse, J’écoute
Site web: JeunesseJecoute.ca
Tél.: 1 800 668-6868 (appel gratuit)
Consultation téléphonique ou en ligne

Branché sur le positif
Site Internet du ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport (MELS)

Tel-jeunes
Tél.: 1 800 263-2266 (appel gratuit)

 

Capsule vidéo intéressante:

  • Intimidés, émission produite par Jasmin Roy, diffusée au Canal Vie et disponible sur le web.

 

Campagne publicitaire du Secrétariat à la jeunesse    –   NOUVEAU

Le Secrétariat à la jeunesse a lancé dernièrement une campagne pour contrer l’intimidation : Ensemble contre l’intimidation. La campagne publicitaire présente une série de capsules animées. Regarde ça!!

 

Exprime-toi et partage sur le site monsecondaire.com tes craintes sur le passage du primaire au secondaire

Je respecte la nétiquette dans mes échanges sur Internet, en savoir plus >>>

C'est à ton tour de t'exprimer !

  1. Charlene écrit le 7 septembre 2017 à 6 h 31 min

    Bonjour, je m’appelle Charlène.
    Je suis témoin d’une forte intimidation depuis quelques mois, sur un jeu en ligne qui s’appelle IMVU.
    Mon amie a rencontré un garçon sur ce jeu qui ressemble très fortement à un pervers narcissique. Elle en était amoureuse aveuglément. Dans sa relation elle subit des menaces de mort, des tromperies, des humiliations, des ordres et très récemment l’intimidateur a dit à son père via Instagram qu’elle lui aurait donné des photos d’elle nue. Il a aussi dit des mensonges sur mon amie et sur sa famille sur son compte instagram (à l’intimidateur). Et également, il lui aurait forcé à faire quelque chose, mais mon amie n’a pas été capable de me dire de quoi il s’agissait, elle avait l’air vraiment mal. Mon amie face à ça, malgré l’aide que j’essaye de lui fournir est tétanisée devant l’idée de porter plainte, ou d’en parler. Pourtant elle a apparemment sa carte d’identité en photo. Elle a peur de cet intimidateur qui fait en sorte qu’elle se tienne tranquille depuis trop longtemps.
    Je suis vraiment inquiète et impuissante, que puis-je faire pour l’aider ?.. De plus elle a repris les cours récemment, j’ai peur pour sa scolarité et pour elle.
    Merci de votre aide..

    • Comm CSC écrit le 7 septembre 2017 à 13 h 12 min

      Bonjour Charlène,

      Ton amie vit une situation complexe qui doit être très difficile sur son moral et sa confiance en elle. Tu fais exactement la bonne chose en allant chercher de l’aide pour obtenir des ressources dans le but de bien soutenir ton amie. Elle en a besoin en ce moment.

      Tout d’abord, il est très important qu’elle en parle à un adulte en qui elle a confiance. Elle peut par exemple en parler avec la psychologue de son école, un enseignant, un membre de la direction, ou toute autre personne avec qui elle se sent à l’aise. Ce ne sera pas facile de raconter son histoire, mais elle se sentira soulagée et plus en sécurité après l’avoir fait.

      Ton amie doit comprendre qu’il est primordial de dénoncer tout acte d’intimidation. Il s’agit d’un geste courageux qui vise à se protéger ainsi qu’à protéger les autres élèves. En gardant le silence, on ne fait qu’encourager l’intimidateur à continuer et il demeurera à l’abri des conséquences de ses actes. En en parlant, ton amie obtiendra de l’aide, du soutien et des conseils en plus de te sentir davantage en sécurité. Les membres du personnel des écoles sont bien préparés pour faire face à ce genre de situation et il est important que ton amie soit bien entourée pour régler ce problème. Les actions posées par son intimidateur sont graves et des mesures doivent être prises dès que possible.

      De ton côté, n’hésite pas à appeler à Jeunesse, j’écoute pour obtenir des conseils pour ton amie, ou tout simplement pour discuter avec quelqu’un de la situation. Cela peut être difficile pour toi aussi de voir ton amie dans cette situation. Voici le numéro de téléphone : 1-800-668-6868.

      Voici un site Internet qui t’en apprendra davantage sur la cyberintimidation. Tu peux aussi le recommander à ton amie. https://www.educaloi.qc.ca/jeunesse/capsules/la-cyberintimidation

      J’espère que la situation se règlera bien vite!
      Bonne journée